Lanterne tous azimuth de Léonard de Vinci

L'éditorial du Réseau
Intelligence de la Complexité
(Janvier - Février 2015)

 

 

Prétendre « manager la complexité » n’est-il pas un non-sens ? 

ou

« Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde » (A. CAMUS)

par Jean-Louis Le Moigne

« Au lieu de ‘Formel’, mettre généralement 'Fonctionnel’ »
P. VALERY

 

C’est en découvrant qu’une école française prestigieuse venait d’afficher à son programme 2015, pour la première fois, un nouveau cours exceptionnel sous le titre ‘Managing Complexity’ (cours présenté en mobilisant les contributions de 17 de ses meilleurs enseignants tous experts en des sous disciplines différentes), que je me suis souvenu de cet ’appel d’Albert CAMUS : Que prétend-t-on nommer lorsqu’on postule qu’il est légitime – voire nécessaire - d’enseigner à ‘Manager la Complexité’, alors que l’on définit la complexité comme la qualité reconnue à un phénomène de n’être pas  certainement ni complètement maitrisable ?  Incertitude, irréversibilité, imprévisibilité, morphogénèse, émergences, bifurcations, interactions ordre–desordre, interaction synchronique-diachronique, rupture de stabilité, seuils critiques, ... autant de concepts associés en général à nos représentations de la complexité qui chacun justifie a postériori  les défaillances observées de nos systèmes de management ou de gouvernance organisationnelle.

 

 Si ‘gouverner, c’est prévoir’, l’important n’est-il  de prévoir que l’on ne peut certainement pas prévoir tous les comportements possibles d’un système ouvert, actif dans des environnements eux mêmes évoluant ? 

 

En outre  est-il légitime de parler du ‘management d’un concept’, concept qui qualifie en les agrégeant l’ensemble de ces caractéristiques que les observateurs attribuent à une organisation humaine ou un système d’action collective ?  Le mot management (et ses synonymes usuels, tels que gestion, gouvernance, conduite, guidage) s’entend pour qualifier une ‘Fonction’ (ou un système de fonctions) à exercer au sein d’une organisation sociale active : On manage une organisation (entreprise ou autre), on ne manage pas un concept  formel, que ce soit celui  de complexité ou de liberté ou tout autre.

 

En revanche si l’on reconnait dans les comportements d’une organisation les qualités fonctionnelles dites de complexité, on conviendra qu’elle n’est plus ‘manageable’ au sens initial de ‘la maitrise’ ; il nous faut développer une conception moins formelle, plus pragmatique, plus heuristique du management de l’organisation

Lire la suite...

Inscription sur la liste de diffusion des "InterLettres Chemin Faisant"

L'InterLettre Chemin Faisant du Réseau Intelligence de la Complexité / [MCX-APC] (bimestrielle) annonce les initiatives en cours et en projet, et les nouveautés publiées sur le Site du Réseau Intelligence de la Complexité.

Pour recevoir l'Interlettre.

Brève présentation du Réseau

Le Réseau Intelligence de la Complexité - R.I.C. - s'est auto-constitué depuis le Colloque de l'Université des Nations Unies " Sciences et pratiques de la complexité " (Montpellier, France, 1986), à l'initiative de l'Association européenne du Programme Modélisation de la Complexité (AE-MCX) et de l'Association pour la Pensée Complexe (APC)

Lire la suite...

Correspondance

Pour toute suggestion ou commentaires on peut joindre le Webmestre du site www.mcxapc.org.
Pour contacter l'équipe d'animation du Réseau de l'Intelligence de la Complexité (bureau de l'APC, présidé par Edgar MORIN, Bureau du programme européen MCX, présidé par Jean-Louis Le Moigne) écrivez à mcxapc@mcxapc.org.

Le site Internet du Réseau Intelligence de la Complexité-MCX-APC , www.mcxapc.org a été crée en 1998, grâce au concours de Serge DIEBOLT, reconfiguré en 2003 par MEDIA Variations, puis, à nouveau en 2010 par Altao et Accedo.

 


Ouvrage "coup de coeur"

Réinventer l'entrepreneuriat pour refonder l'entreprise
(2° édition complétée)
Préface de Claude ALPHANDERY  Ed l’Harmattan, 2014  ISBN : 978-2-343-04621-1  2014. 

Les dernières nouveautés

Derniers Documents


Notes de Lecture


Ouvrages


Les veilles du réseau